Peeling

1) Qu’est-ce qu’un peeling ? Et ses usages en médecine esthétique

Le peeling est une technique de médecine esthétique de plus en plus utilisée. Elle consiste à réaliser une exfoliation naturelle de l’épiderme et du derme via l’application d’une substance chimique destiné à gommer les défauts apparents de la peau. La concentration en principe actif (acide glycolique, acide salicylique, acide trichloroacétique, etc.) utilisé dépendra de la profondeur des zones à traiter.

L’objectif est d’améliorer l’aspect et la qualité de la peau et de redonner un coup de jeune.

Pour rappel, la peau est divisée en 3 couches : l’épiderme (couche superficielle et visible de la peau), le derme (couche intermédiaire) et l’hypoderme (couche profonde).

 

2) Différents types de peeling

Peeling superficiel :

 

Le peeling superficiel, est une technique phare pour retrouver durablement une peau éclatante.

 

Le médecin applique un exfoliant chimique formulé généralement à partir d’acide de fruits (acide glycolique en général) qui va permettre d’unifier le teint tout en éliminant les cellules mortes responsables du teint terne. Cette technique favorise ainsi le renouvellement cellulaire. Dans le cas d’un traitement contre l’acné, il peut être associé à de l’acide salicylique (actif cosmétique).

 

Le recours au peeling superficiel, traite les premiers signe de vieillement cutané : ridules, manque d’homogénéisation du teint, les pigmentations dues au soleil, l’acné (le resserrement des pores), lissage de la peau...

 

Pour optimiser les résultats, il faut renouveler les séances toutes les 3 à 4 semaines.

 

Peeling moyen :

Le peeling moyen se réalise en général à partir de 50 ans et permet de raviver le teint et atténuer les rides et taches installées (lié à l’âge ou au soleil).

 

Le médecin applique un exfoliant chimique formulé généralement à partir d’acide trichloroacétique à une concentration spécifique. Il agit sur le derme de façon sélective selon le défaut cutané à traiter cutané.

 

Cette technique est efficace dans les cas d’homogénéisation du teint, le resserrement des pores, le lissage de la peau, l’atténuation des rides et des cicatrices, manque d’élasticité de la peau, héliodermies importantes du visage, cernes froissées ou violacées…

 

Peeling profond :

D’usage plus rares que le peeling superficiel ou moyen, le peeling profond est plus abrasif et s’adresse à une patientèle avec une peau « flétrie ».

Le Phénol est utilisé comme actif chimique. Appliqué sur la peau, il provoque une sensation de brûlure et un blanchiment de la peau.

 

Ce type de peeling est destiné à traiter les rides profondes, dégradations du soleil sur les peaux épaisses et cicatrices en creux.

 

3) Les 3 étapes du peeling :

  • 1ère étape : Préparation de la peau
    En amont de tout peeling, le médecin fait un bilan précis des zones à traiter et la profondeur apparente.

    Deux à 4 semaines (selon le type de peeling choisi) en amont de la séance prévue, le patient devra appliquer une crème « dépigmentante » destiné à faciliter la pénétration de l’actif chimique et d’éviter ainsi l’apparition de taches brunes après le peeling.
     
  • 2ème étape : Application de l’actif chimique
    Lors de la séance, le médecin applique la solution chimique pendant quelques minutes sur les zones à traiter au coton-tige médical sur une peau préalablement nettoyée et séchée. Il prend soin de protéger les yeux et les cheveux.

    La concentration de produit dépend de la zone à traiter et de la typologie de peau (fine, épaisse, peau claire ou foncée, peau jeune ou mature …).

    Dès que la peau commence à rougir ou blanchir et à picoter, le médecin rince à l’eau et applique d’une crème apaisante.

    Dans le cas d’un peeling profond, l’intervention se réalise sous une anesthésie locale ou générale.
     
  • 3ème étape : Post-peeling
    Après l’action du peeling chimique, la peau va se desquamer et le patient appliquera pendant trois à sept jours une crème pour protéger, réparer et apaiser la peau.

    Le patient devra éviter de s’exposer au soleil pendant 1 mois et appliquera une crème à indice de protection 50 d’éviter tout rebond pigmentaire.

    Dans le cas d’un peeling profond, les suites peuvent être assez lourdes car la peau peut gonfler, suinter et saigner. L’application régulière de pommades cicatrisantes pansements sont nécessaires jusqu’à cicatrisation (obtenue en 2 semaines). Mais les résultats obtenus sont spectaculaires. La peau apparaît comme « rénovée ».

 

4) Résultats obtenus

Dans le cas d’un peeling superficiel, il faut renouveler les séances toutes les 3 à 4 semaines espacées de quinze jours. Dans le cadre d’un peeling moyen, les résultats perdurent quelque mois.

A contrario, une séance de peeling profond suffit pour avoir un résultat permanent et époustouflant.

 

Pour toute demande de devis n’hésitez pas à nous contacter.